topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

04/04/2010

La petite histoire de l'Internet

Pour des raisons de culture voila La petite histoire de l'Interne

int.jpegPour la majorité des gens, Internet c'est nouveau, Il est peut-être bon de savoir que l'Internet a ses origines aux débuts des années 60. Hé oui, Internet est en fait plus vieux qu'une bonne partie des usagers qui y naviguent. Le tout débuta suite à certaines réflexions du département de la Défense américaine avec des gens du RAND. Nous étions à cette époque en pleine guerre froide. Le but était de trouver une solution concernant le maintient des communications informatiques sur un réseau, après une attaque nucléaire. Il devint rapidement évident qu'un centre de contrôle central d'un réseau informatique serait vulnérable à toute attaque.


C'est alors qu'un certain Paul Baran rendit publique en 1964 une proposition du RAND. Il suggéra que le réseau ne devrait aucunement être contrôlé par une centrale, mais que chaque appareil du réseau, communément appelé noeud, serait en mesure de recevoir, de générer et de faire circuler des données.

Ces dernières seraient elles- mêmes divisées en une multitude de petits paquets d'information. Ce qui était intéressant c'est que chaque paquet, outre les données, contiendrait aussi l'adresse du noeud émetteur et celle du destinataire. Le chemin à parcourir par chaque paquet importe peu, l'important c'est qu'ils arrivent tous à destination.

Ainsi, en cas de destruction de certains "bras" du réseau, les paquets chercheraient un autre itinéraire pour parvenir à destination.

Le sujet intéressait aussi d'autres pays dont la Grande- Bretagne qui en 1968 testa avec efficacité un réseau décentralisé. Peu après, le Pentagone en collaboration avec son agence de recherche l'ARPA, finança un projet afin de relier différents centres de calcul à travers les États-Unis
L'Arpanet

C'est en 1969 que le réseau vit le jour. Il reliait l'UCLA, l'Institut de recherche de Standford (SRI), l'UCSB et l'Université de l'Utah. Il fut baptisé l'ARPANET.

En 1971, le réseau s'élargit de 4 noeuds à 15. Parmi les nouveaux noeuds on comptait l'Université de Harvard, le Massachusset Institute of Technology (MIT) et la NASA. Moins d'un an plus tard l'ARPANET comptait 37 noeuds.
La naissance du courrier électronique

Quoique le but premier de l'Arpanet visait l'échange de calcul à travers les États-Unis, un fait des plus intéressant se produisit. Les usagers du réseau naissant, l'utilisait en fait principalement pour se partager et échanger des notes d'études et du courrier électronique. On vit aussi apparaître rapidement des groupes d'intérêts (News group).

Le TCP/IP et Internet

Par la suite, le réseau s'élargit considérablement et l'on vit d'autres réseaux s'y brancher. C'est alors qu'apparu le mot INTERNET pour "Interconnected Networks". Il est à noter que dès 1973, d'autres pays, dont la Grande-Bretagne et la Norvège, se branchèrent à l'Arpanet.

Peu importe la plate-forme de travail, il suffisait de maintenir un protocole de communication qui soit universel. L'on passa du "Network Control Protocol" (NCP) au "Transmission Control Protocol , Internet Protocol". Il est à noter que l'on utilise toujours aujourd'hui ce dernier mieux connu sous son acronyme TCP/IP. Le "Internet Protocol" sert à l'adressage, d'où nous vient l'expression "IP address".

L'année 1983 est importante car le système d'exploitation UNIX, alors omniprésent, incluait le protocole TCP/IP (version Berkeley 4.2). Ainsi, dès 1984, le nombre d'appareils sur Internet dépassa le chiffre 1 000.

On vit aussi l'apparition de noms et de domaines pour les serveurs (DNS, Domain Name Server ou parfois Domain Name System). Ainsi, au lieu de toujours inscrire l'adresse Internet d'un serveur, l'on pouvait créer un lien entre l'adresse et un nom suivi d'une extension qui indiquait le domaine d'activité relié au serveur.

Ainsi, au lieu de rechercher le serveur 204.50.77.34, il est possible de rechercher par exemple "www.explora.com".

Concernant les extensions, les principales sont : .gov pour gouvernements, .mil pour militaire, .edu pour éducation, .com pour commercial, .org pour organisme à buts non lucratifs et .net pour les pourvoyeurs de services de connections à l'Internet. Parfois on trouve aussi l'extension du pays, .ca par exemple pour Canada, .fr pour France, etc. À titre d'exemple, voici quelques adresses dans différents domaines:

* National Center for Supercomputing Applications : www.ncsa.uiuc.edu
* La Maison Blanche : www.whitehouse.gov
* L'Office national du film du Canada : www.onf.ca
* Explora Multimédia : www.explora.com
* Yahoo : yahoo.com
* Greenpeace International : www.greenpeace.org
* Odyssée (pourvoyeur de services Internet) : www.odyssee.net


Les débuts de la croissance

L'année 1986 voit une expansion qui ne cesse de s'accroître même aujourd'hui. Nous voyons d'abord la création d'une structure au niveau du canal de communication; "Backbone" ou Tête de réseau de l'Internet. En effet le National Science Foundation Network (NFSNET) entreprend la création d'un canal de communication qui véhicule alors les données à la vitesse de 56kbps ou 56 000 bauds (420ko/min). Un an plus tard le nombre d'appareil sur le réseau dépasse les 10 000. En 1989, la vitesse de la Tête de réseau grimpa à 1,5mbps (11,25Mo/min) et le nombre d'appareil à plus de 100 000. Cette même année, l'ARPA cessa d'administrer l'Arpanet qui dès lors fut dissous dans l'Internet.

De 1989 à 1992, le nombre d'appareil dépassa le million. La Tête de réseau du NFSNET passa à la technologie T3 (44 736 mbps ou 5Mo/s).

Puis, en 1992-1993 naquit en Suisse le World Wide Web

Les commentaires sont fermés.