topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

06/04/2010

L'iPad Le grand frère de l'ipod

Lancement en fanfare de l'iPad d'Apple aux Etats-Unis
ipad.jpegApple a lancé samedi dans une ambiance festive son iPad aux Etats-Unis, espérant faire de la tablette tactile le quatrième pilier de sa croissance derrière le Mac, l'iPod et l'iPhone.

A New York, sur la Cinquième avenue, dans le principal magasin de la marque à la pomme, les premiers clients ont été accueillis dès 9 heures du matin par des employés poussant des acclamations et des hourras.

Alors que les investisseurs avaient l'oeil rivé sur l'accueil réservé à ce nouvel appareil à mi-chemin entre un ordinateur portable et un smartphone, la foule semblait électrisée par une énergie contagieuse dans la plupart des magasins.


Tim Bajarin, observateur avisé d'Apple et président du cabinet de consulting Creative Strategies, raconte avoir vu des files d'attente "longues et enthousiastes".

ipa.jpeg"L'appareil est à la hauteur de sa réputation, il a réellement le potentiel de répondre aux attentes des gens sur la manière d'utiliser un ordinateur", a-t-il déclaré.

Quelques heures après l'ouverture des portes des magasins, la foule à l'intérieur ne désemplissait pas et l'agitation restait palpable. Certains clients, comme Simon Cox, ne résistaient même pas au plaisir de déballer sur place leur nouveau "jouet" pour l'essayer immédiatement.

"Il est plus facile à transporter. Je sais que je vais certainement l'utiliser quand je serai à l'extérieur", indique ce professeur de mathématiques venu de Manchester, dans le nord de l'Angleterre.

Will Kiefer, 28 ans, qui faisait la queue dans le centre commercial de Burlington, dans le nord de Boston, espère pour sa part que l'iPad lui permettra se passer d'un ordinateur portable et l'amènera à utiliser de moins en moins son PC de bureau.

"Je pense qu'il me permettra de faire tout ce dont j'ai besoin", a déclaré ce développeur indépendant qui envisage de concevoir quelques applications pour l'iPad.

A Richmond, en Virginie, où une centaine de personnes étaient massées devant un magasin Apple, Matt Reidy, responsable informatique de la société snagajob.com, a déclaré être arrivé à 1 heure du matin pour être le premier dans la file d'attente.

"Ma femme pense que je suis fou", a déclaré cet homme de 43 ans.

LES INVESTISSEURS ATTENTIFS

La sortie de l'iPad a également été l'occasion pour les spécialistes des nouvelles technologies de démonter l'appareil pour voir ses entrailles jusqu'ici tenues secrètes. Selon iFixit, une société spécialisée dans les réparations des machines Apple, l'iPad est équipé de puces et de composants fabriqués par Samsung Electronics, Broadcom et Texas Instruments.

Du côté des investisseurs, la question est de savoir si cet appareil, qui proposé depuis samedi dans plus de 200 magasins Apple Store et Best Buy, parviendra à séduire un marché de masse, au delà du cercle des technophiles.

Si tel est le cas, l'iPad serait alors un formidable relais de croissance pour Apple et ses fournisseurs, dont les titres en Bourse fluctuent au gré des révélations sur l'appareil. Le 30 mars dernier l'action de la firme à la pomme a atteint un record historique à 237,48 dollars en clôture du Nasdaq.

Selon les analystes, Apple a déjà reçu plusieurs centaines de milliers de précommandes de l'iPad, alors que l'appareil devrait s'écouler entre 4 à 7 millions d'unités au cours de sa première année fiscale.

L'iPad est considéré comme une toute nouvelle catégorie d'appareils permettant de lire des livres électroniques, de naviguer sur internet, de visionner des films, de jouer à des jeux vidéo et d'accéder à plus de 150.000 applications grâce à sa boutique intégrée.

Equipé d'un grand écran de 9,7 pouces, l'appareil de 800 grammes dispose d'une autonomie de dix heures, de connexions Wi-Fi et 3G. Il est proposé aux Etats-Unis entre 499 dollars et 829 dollars, en fonction des capacités de la carte mémoire et de la connexion 3G.

Ses détracteurs pointent toutefois l'absence de webcam, l'impossibilité de regarder des vidéos au format Flash d'Adobe, ainsi que l'interdiction de faire fonctionner plusieurs applications en même temps.

Avec sa bibliothèque de livres intégrée, l'iPad est vu comme un concurrent de la liseuse électronique Kindle d'Amazon ou le Reader de Sony.

Dans la foulée d'Apple, les concurrents historiques de la firme à la pomme comme Hewlett-Packard et Dell devraient lancer cette année une tablette tactile.

08:46 Publié dans TIC & NTIC | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : l'ipad

Les commentaires sont fermés.