topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

30/06/2010

Comment Supprimer de force un fichier

astune12.pngLorsqu'un fichier ou un dossier fait de la résistance à la suppression, il se peut que Windows en soit la cause. Le système peut en effet vous en interdire l'accès alors, qu'apparemment, il n'a aucune raison de le faire. Pour s'en débarrasser, le plus simple est d'utiliser le petit programme gratuit Unlocker. installez-le puis essayez à nouveau de supprimer le dossier récalcitrant, comme vous avez l'habitude de le faire. Si un message vous avertit que la suppression est impossible, cliquez sur OK pour le refermer. A ce moment-là, Unlocker se lancera automatiquement. La fenêtre qu'il affiche varie suivant le problème que vous rencontrez.

S'il vous demande simplement l'action à appliquer, cliquez sur la liste déroulante qui se trouve en bas et à gauche de la fenêtre, puis sélectionnez l'option Effacer et cliquez sur le bouton Valider.

Sinon, cliquez sur la liste déroulante qui se trouve en bas à gauche de la fenêtre et sélectionnez l'option Effacer. Il ne reste plus alors qu'à cliquer sur le bouton Tout Débloquer pour que le dossier soit supprimé.

09:31 Publié dans Astuces du net | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : astuces

Oracle : des bénéfices en hausse grâce au rachat de Sun Microsystems


bus.jpgPour son quatrième trimestre fiscal, Oracle a réalisé un chiffre d'affaires de 9,5 milliards de dollars et 2,3 milliards de bénéfices. Les effets positifs du rachat de Sun n'ont pas tardé à se faire sentir.

Oracle termine son année fiscale en beauté : son chiffre d'affaires pour le quatrième trimestre clos à la fin mai grimpe de 39% pour s'établir à 9,5 milliards de dollars. Le bénéfice net s'élève à 2,3 milliards de dollars (+ 25%), dont 400 millions sont attribués aux activités de Sun Microsystems.

Validé en début d'année par les autorités de la concurrence, l'acquisition a rapidement produit des effets positifs. Ainsi, l'activité matériel Sun a rapporté 1,2 milliard de dollars. Les ventes de nouveaux logiciels ont progressé de 14% à 3,1 milliards de dollars. Les performances de Sun, qui est désormais rentable, s'expliquent notamment par les réductions d'effectifs menées en plusieurs vagues depuis 2008.

Oracle a indiqué qu'il pensait pouvoir tripler l'apport de Sun pour son exercice 2011. (Eureka Presse)

08:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : internet, oracle

29/06/2010

Reconnaissance des clés USB


Il arrive des fois que Windows a un problèmes de reconnaissance des clés USB.

Pourtant les clés USB ne requierent aucun pilote, même lorsque c'est une nouvelle clé.

Pour cela, rendez vous dans le Gestionnaire de périphérique, en faisant Démarrer, clic droit sur Poste de travail, puis cliquez sur Propriétés.
Dans la fenêtre qui s'ouvre cliquer sur l'onglet Matériel, puis sur le bouton Gestionnaires de périphériques.

reconusb1.jpg


Cliquer sur le petit + du Contrôleurs de bus USB, faite ensuite un clic droit sur Concentrateur USB racine, puis cliquer Mettez à jour le pilote. Une fenêtre s'ouvre.
Cocher la case Non, pas pour cette fois. Puis cliquez sur le bouton Suivant.
reconusb2.jpg


Une deuxième fenêtre s'ouvre, cocher la case Installer à partir d'une liste ou d'un emplacement spécifié, puis cliquer sur le bouton Suivant.
reconusb3.jpg


Ensuite la case Rechercher le meilleur pilote dans ces emplacements, laissez la cochée, cocher la case Inclure cet emplacement dans la recherche, et décocher si besoin est la case Rechercher dans les médias amovibles.
reconusb4.jpg

Dans le champ de texte saisissez C:WINDOWSinf, puis cliquez sur le bouton Suivant, ce qui aura pour effet d'installer le pilote générique de Windows pour votre clè. A partir de ce moment la, vous devriez voir votre clè dans le Poste de travail. A la prochaine reconnexion de votre clè elle sera reconnue automatiquement.

28/06/2010

Firefox 3.6.6 : des ajustements pour le nouveau système anticrash des plug-ins


firefox_9.jpgMozilla fait une impasse justifiée sur la 3.6.5 de Firefox et diffuse directement une mise à jour en version 3.6.6. Cette mouture n’apporte pas de nouvelle fonctionnalité mais adapte simplement le système anti-plantage des plugins introduit dans la 3.6.4.

Seulement quelques jours après la diffusion de la version 3.6.4 de Firefox, Mozilla propose aux internautes d'installer la 3.6.6, incorporant des ajustements mineurs de la fonctionnalité isolant les plugins.

Les utilisateurs de Firefox ont eu la surprise de voir Mozilla leur proposer le téléchargement de la mouture 3.6.6 du navigateur, faisant ainsi l'impasse sur la 3.6.5. Sur son site, l'équipe Mozilla justifie ce choix.

Le délai de réponse autorisé des plugins porté à 45 secondes

Le numéro de version était déjà employé pour Fennec, l'édition mobile du logiciel. C'est donc pour éviter toute confusion que Firefox passe directement en 3.6.6. Quant au contenu de la mise à jour, il vise à apporter des modifications mineures à la fonctionnalité anticrash (projet Lorentz) introduite dans la 3.6.4.

Pour mémoire, ce système vise à réduire les arrêts indésirables du navigateur consécutifs à un dysfonctionnement des plugins, Flash, Silverlight et QuickTime (pour le moment). Mozilla avait initialement prévu de stopper tout plugin dont le temps de réponse était supérieur à 10 secondes.

Mais pour certains utilisateurs, spécialement sur des machines anciennes, les temps de réponse dépassent fréquemment ce laps de temps sans pour autant qu'un plugin ne rencontre une erreur. Mozilla a donc décidé de porter à 45 secondes le seuil de tolérance.

Quant à la feuille de route de Firefox, elle a connu elle aussi du changement. En effet, la sortie de la bêta 1 de Firefox 4 est désormais incertaine (la RC1 l'est elle aussi même si l'objectif demeure octobre). Elle était initialement prévue pour juillet.

Deux mises à jour du navigateur sont elles bien calées. La 3.6.7 est ainsi attendue pour le 20 juillet, tout comme la 3.5.11.

Jérôme Kerviel : de l'anonyme au Robin des bois de la finance

Ex-Mister Nobody devenu rédempteur pour les riverains : revue des commentaires qui font de l'ancien trader un héros.

0806_Kerviel_inside.jpg


Dans quelques décennies, l'affaire Kerviel restera sans doute comme l'un des premiers contes du XXIe siècle. Ou comment un gentil trader un peu allumé devient le Saint-Georges terrassant le dragon de la Bourse et finalement le rédempteur de la crise financière mondiale provoquée par les banques.
Une stratégie médiatique assumée

Tout d'abord, précisons : dans le débat judiciaire qui les occupe, Rue89 n'a pas à prendre parti entre Jérôme Kerviel et la banque. Depuis le 24 janvier 2008, date à laquelle la Société générale a rendu public la fraude découverte au sein de Delta One, son « desk » star sur le marché des dérivés actions, nous avons consacré dix articles à cette affaire.

En reprenant ces dix articles et les commentaires qui les accompagnent, un constat s'impose : Jérôme Kerviel est devenu petit à petit la parabole incarnée de David contre Goliath.

Il l'a d'ailleurs tellement bien compris, que le prévenu, qui comparaît depuis mardi devant le tribunal correctionnel de Paris, en a fait une stratégie de défense médiatique et judiciaire. Son livre, « L'Engrenage » sorti il y a un mois, le résume d'un trait :

« Je ne suis pas un symptôme de la crise financière, […] je ne suis qu'un homme qui a commis des erreurs au sein d'une banque qui les a longtemps admises, parce qu'elle en tirait profit. »

Un inconnu surgit du chaos

Au départ, personne ne connaît Jérôme Kerviel. Le jeune trader est qualifié de « terroriste » par Daniel Bouton, le PDG de la banque.

Les journalistes n'en savent pas plus. Les premiers commentaires sur Rue89 ne s'attardent pas sur le personnage principal de l'histoire. Pourquoi ? Sans doute à cause du contexte de crise que traverse la finance mondiale. Un environnement jugé responsable du scandale. Fil vert, directeur financier, soutient cette idée :

Lire la suite

25/06/2010

Ce que l'iPhone 4 nous apprend sur l'iPad 2


HIGH TECH - Les futures améliorations de l'iPad, c'est par là... Maintenant que l’iPhone 4 est officiel, la direction que va prendre l’iPad est devenue plus claire.


phon4.jpg

Steve Jobs nous a même donné quelques indices sur ce que sera probablement l’iPad 2.
Caméras

D’abord, il est évident que le prochain iPad aura une caméra frontale. Steve a déclaré qu’Apple “vendra des dizaines de millions d’appareils FaceTime cette année donc il y aura beaucoup de gens à qui parler” Mais euh, Steve! L’iPhone 4 n’est-il pas actuellement le seul appareil disposant de FaceTime ? A moins que l’appli soit bientôt portée sur d’autres appareils? Hmmm?

Cela ne confirme pas pour autant qu’un nouvel iPad avec caméra frontale sortira pour la fin de l’année, même si avec Apple il faut s’attendre à tout. Mais au plus tard au printemps prochain, lorsque l’iPad aura un an, il existera certainement un iPad avec au moins une caméra frontale.
Meilleur écran

Le nouvel écran haute densité “Retina” de l’iPhone 4 devrait en toute logique se retrouver sur l’iPad aussi. Sinon de quoi auraient l’air les iPad dans les Apple Store à côté des beaux iPhone 4 haute résolution?

Un rapide calcul sur un coin de nappe nous permet de déterminer qu’un iPad avec la même densité de pixels que l’iPhone 4 devrait avoir une résolution de 2660×1774 pixels. Fantastique. Et terriblement improbable. Car cela semble trop lourd à gérer pour le processeur A4, même dans une version plus véloce. Mais les gars de Cupertino trouveront peut-être un juste milieu pour ménager la chèvre et le chou (à vous de décider qui est qui).
Mémoire

Que peuvent-ils encore ajouter d’autre? De la mémoire et un processeur plus rapide, probablement, même si l’iPad ne semble pas vraiment en avoir besoin à l’heure qu’il est. Mais avec l’arrivée du multitâches d’iOS4 en juin, la faible quantité de RAM embarquée dans la tablette Apple sera peut-être plus perceptible.

Alors quand l’iPad 2 sortira avec sa caméra et son écran haute densité, vous pourrez toujours refourguer votre iPad 1 sur eBay pour, quoi, allez disons 100EUR? FDP inclus bien sur.