topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

02/07/2010

Les mémoires d’un ordinateur fonctionnement


LE FONCTIONNEMENT DE LA MEMOIRE
1. Les mémoires d’un ordinateur :

- Mémoire cache - Mémoire cache L1
- Mémoire cache L2 asynchrone - Mémoire cache L2 synchrone
- Mémoire cache L3 - Mémoire vive ou RAM
- Mémoire morte ou ROM - Mémoire de masse
- Mémoire cache disque - Mémoire conventionnelle
- Mémoire buffer - Mémoire tampon
- Mémoire haute HMA - Mémoire supérieure UMA
- Mémoire étendue UMA - Mémoire paginée XMS (obsolète)
- Mémoire virtuelle - Mémoire principale
- Mémoire internet - Antémémoire
- RAM vidéo (partie de l’UMA) - BIOS (partie de l’UMA)

Nous pouvons distinguer plusieurs types de mémoires dans cette liste :

Premièrement la mémoire vive (en vert), une mémoire qui permet de stocker des données en cours d’utilisation, hors tension cette mémoire est inactive et ne peut plus stocker de données ni les garder en mémoires.

Deuxièmement la mémoire cache / tampon (en rouge), une mémoire qui permet aux périphé-riques et composants (CPU, DD, RAM,…) de communiquer entre eux, car ceux-ci n’ont pas les mêmes fréquences (ou taux de transfert).

Dernièrement les autres mémoires (en bleu), ce sont des mémoires qui ont d’autres utilités telles la conservation des données hors tension comme pour la mémoires de masse ou le BIOS
2. La mémoire cache / tampon :

La mémoire cache / tampon n’est pas une mémoire obligatoire car un ordinateur pourrait fonctionner sans cette dernière, mais comme nous l’avons dit précédemment, les composants n’ont pas la même vitesse, donc les plus lents ralentiraient les plus rapides. C’est pourquoi la mémoire cache a un rôle crucial.


Par un exemple un Athlon 2100XP+ a un fréquence interne de 1,8GHz, il traite donc les instructions 0,55ns (1/1,8GHz) alors qu’une mémoire vive SDRAM à 133MHz fournit les ins-tructions en 7,5ns (1/133MHz) soit 13,6 fois plus lentement que le temps au Athlon 2100XP+ pour la traiter ! Donc le processeur passerai plus de temps à attendre les instructions ou don-nées en provenance de la RAM qu’à les traiter.


Quelques informations sur les mémoires caches et tampons :


Mémoire cache L1 : elle fait, le plus souvent, partie intégrante du CPU. On la trouve sur cer-taine et très rare carte mère. Elle est de petite taille car elle coûte très chère (ordre de gran-deur : le Ko). Elle a une fréquence, le plus souvent, identique à celle du CPU. Un P4 de 1,8GHz a une mémoire cache L1 de 256Ko et de 1,8GHz.


Mémoire cache L2 : elle fait, le plus souvent, partie intégrante de la carte mère. Elle est de petite taille car elle coûte aussi très chère (ordre de grandeur : le Ko ou dans certains cas 1Mo ou un peu plus) mais elle a une taille supérieure à la mémoire cache L1. Elle a une fréquence plus faible que celle du CPU.


Mémoire tampon / buffer / antémémoire : elle fait partie intégrante de certain périphérique (un lecteur de CD-ROM, de DVD, un graveur, une imprimante). Elle est de petite taille (ordre de grandeur : le Mo). Un graveur YAMAHA 20X10X40X a une mémoire tampon de 8Mo.


Mémoire virtuelle / internet / cache disque : elle fait partie intégrante d’une autre mémoire, mais elle n’est pas définitive. Elle de taille aléatoire. Par exemple la mémoire Internet se situe sur le disque dur (mémoire de masse) car le disque dur tourne plus vite que le modem.


Mémoire swap : elle fait partie intégrante de la mémoire d’un disque dur et elle est définitive. Sa taille est prédéfini par l’utilisateur et en fonction des besoins de Linux (ordre de grandeur : le plus souvent autant que la mémoire vive, le Mo).

m1.jpg


m2.jpg

Les commentaires sont fermés.