topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

26/07/2010

Technologies sans fil

Qu'est-ce qu'un réseau sans fil ?
Les réseaux sans fil sont basés sur une liaison utilisant des ondes radio-électriques (radio et infrarouges) en lieu et place des câbles habituels. Il existe plusieurs technologies se distinguant d'une part par la fréquence d'émission utilisée ainsi que le débit et la portée des transmissions.
Les réseaux sans fil permettent de relier très facilement des équipements distants d'une dizaine de mètres à quelques kilomètres. De plus l'installation de tels réseaux ne demande pas de lourds aménagements des infrastructures existantes comme c'est le cas avec les réseaux filaires (creusement de tranchées pour acheminer les câbles, équipements des bâtiments en câblage, goulottes et connecteurs), ce qui a valu un développement rapide de ce type de technologies.

Les catégories de réseaux sans fil
On distingue habituellement plusieurs catégories de réseaux sans fil, selon le périmètre géographique offrant une connectivité (appelé zone de couverture).

reseaux_sans_fil.jpg


Réseaux personnels sans fil (WPAN) :
Le réseau personnel sans fil (Wireless Personal Area Network) concerne les réseaux sans fil d'une faible portée : de l'ordre de quelques dizaines mètres. Ce type de réseau sert généralement à relier des périphériques (imprimante, téléphone portable, appareils domestiques, ...) ou à permettre la liaison sans fil entre deux machines très peu distantes.

Il existe plusieurs technologies utilisées pour les WPAN :
La principale technologie WPAN est la technologie Bluetooth, lancée par Ericsson en 1994, proposant un débit théorique de 1 Mbps pour une portée maximale d'une trentaine de mètres. Bluetooth, connue aussi sous le nom IEEE 802.15.1, possède l'avantage d'être très peu gourmande en énergie, ce qui la rend particulièrement adaptée à une utilisation au sein de petits périphériques.Elle utilise une technologie radio courte distance destinée à simplifier les connexions entre les appareils électroniques.


Wireless Fidelity ou Ethernet sans fil. Réseau local de type Ethernet à accès sans fil qui permet d'obtenir des débits pouvant atteindre 11 Mbit/s théorique (soit 5 Mbit/s répartis entre les utilisateurs connectés) dans une bande de fréquences de 2,4 Ghz. Le matériel Wi-Fi respecte la famille de normes 802.11 de l'IEEE pour la communication sans fil dans un réseau Ethernet.


Enfin les liaisons infrarouges permettent de créer des liaisons sans fil de quelques mètres avec des débits pouvant monter à quelques mégabits par seconde. Cette technologie est largement utilisée pour la domotique (télécommandes) mais souffre toutefois des perturbations dues aux interférences lumineuses. L'association irDA (infrared data association) formée en 1995 regroupe plus de 150 membres.


htc_tytn.jpgMatériel
Du matériel va être mis à notre disposition.
Nous avons déjà un téléphone mobile HTC TyTN II dont voici la description :

15/07/2010

AdWords : l'Autorité de la concurrence épingle sévèrement Google


AdWords : l'Autorité de la concurrence épingle sévèrement Google

L'Autorité de la concurrence reconnaît la position dominante sur le marché de la publicité en ligne. Elle donne quatre mois à Google pour engager une politique commerciale "transparente" et "non discriminatoire" de son service AdWords.
Réglementation

C'est une première. L'Autorité de la concurrence reconnaît que Google dispose bien d'une position dominante sur le marché français de la publicité en ligne. Saisie en février dernier par Navx, une société française éditrice de logiciels de navigation pour GPS, elle vient de prononcer trois injonctions à l'encontre de la société américaine pour modifier son offre commerciale AdWords.

Dans un avis publié aujourd'hui, elle enjoint Google à adopter une politique commerciale "transparente" et "non discriminatoire" dans un délai de quatre mois pour son service AdWords.

goolr1212.jpgManque de transparence

Navx reprochait à Google d'avoir refuser la diffusion de ses annonces publicitaires pour des détecteurs de radars. Une rupture de contrat unilatérale qui avait entrainée une baisse du chiffre d'affaires puisque une grande partie de ses clients étaient recrutés via Google. Navx consacrait à l'époque 85 % de son budget publicitaire à AdWords.

Cette mesure est jugée discriminatoire par l'Autorité de la concurrence qui relève que des " fabricants de GPS (TomTom et Garmin), peuvent promouvoir la fourniture de ces bases de données sur leur site sans être exclus du service". Par ailleurs, elle critique la procédure de radiation des annonceurs en cours chez Google : " certains sont informés, par écrit et à temps pour ne pas être suspendus, de la portée exacte de la règle ou de l'interprétation que Google en fait (c'est le cas d'Affili-action) et d'autres ne sont informés par écrit qu'après la suspension du compte (c'est le cas de Navx)."

Dans son avis, l'Autorité exige donc que Google clarifie sa politique commerciale relative "aux dispositifs de contournement des contrôles routiers" et "les procédures AdWords pouvant conduire à la suspension du compte d'un annonceur". Elle demande aussi de rétablir, dans les cinq jours, le compte de la société Navx.

Google France a indiqué à ZDNet.fr que le compte était d'ores et déjà réactivé et que les deux autres injonctions allaient être traitées.

Pression du marché

L'Autorité de la concurrence n'en a pas fini avec le "cas Google" puisqu'elle doit rendre prochainement un avis sur le fond concernant le fonctionnement de la concurrence dans le secteur de la publicité sur Internet, suite à une saisine de Christine Lagarde, ministre de l'Economie, demandée par le président Sarkozy.

En mars dernier, la cour de Justice de l'Union Européenne (CJUE) avait déjà critiqué le fonctionnement du service d'Adwords dans une affaire opposant LVMH et le moteur de recherche. Le numéro un mondial du luxe estime que "la décision de la CJUE permet désormais d'attaquer le statut et la responsabilité d'AdWords devant les tribunaux nationaux ".

13/07/2010

Google poursuit ses activités en Chine


Selon le site zdnet Le gouvernement chinois a renouvelé la licence d'exploitation de Google. Le moteur de recherches a cédé aux autorités de Pekin en suspendant la redirection des requêtes des internautes chinois vers les site de Hong-Kong.
google_chi.jpg
C'est la fin du suspens. Le gouvernement chinois a renouvelé la licence d'exploitation permettant à Google de poursuivre son activité dans le pays.


Le moteur de recherche a officialisé l'annonce par une simple mise à jour du billet de son blog annonçant la redirection des requêtes des internautes chinois vers le site de Hong-Kong, non soumis à la censure des autorités de Pekin.

Une discrétion bien comprise puisque Google a accepté de céder aux pressions du gouvernement chinois. Certes, la page d'accueil de Google.cn propose aujourd'hui un lien vers la version de Hong-Kong. Mais rien n'indique que cette mesure ne sera pas provisoire. Par ailleurs, combien d'internautes chinois, connaissant les pratiques de surveillance du Web, oseront cliquer sur ce lien de manière répétée ?

Realpolitik


Le coup de gueule poussé en mars par les dirigeants de Google contre la censure des résultats est donc jeter aux oubliettes au profit d'une realpolitik, qui lui permettra de poursuive le développement de son activité sur un marché de 400 millions d'internautes aujourd'hui...et beaucoup plus demain.

Eric Schmidt, son P-DG, avait déjà donné des gages à Pékin en indiquant il y a plusieurs jours que le choix de rerouter les requêtes des internautes chinois de la version .cn vers la version .hk ne pouvait pas durer.

Aujourd'hui sa porte-parole en Chine livre un commentaire de satisfaction à l'AFP qui pourrait avoir été rédigé par les services du ministère de l'information de Pekin : "Nous sommes ravis d'avoir obtenu le renouvellement annuel de la licence d'exploitation. Nous sommes ravis de pouvoir continuer à fournir des produits et des services à nos utilisateurs."

Si il y a eu un bras de fer dans cette affaire, Google l'a bel et bien perdu.


12/07/2010

Mondial 2010 : Paul le poulpe est lui aussi champion du monde !

L'Espagne, sacrée hier championne du monde, n'est pas la seule gagnante. Paul le poulpe sort de ce Mondial 2010 avec un sans faute. Il est, lui aussi, champion du monde...des pronostics !
Retour sur le buzz de ce Mondial 2010 : Paul le poulpe.


paul-pou.jpg
Un animal aux prédictions étonnantes
Paul le poulpe a tout simplement réussi 100% de ses pronostics en réussissant à trouver les résultats allemands en match de poule, en 8eme de finale, en ¼, et concernant le match pour la 3eme place contre l'Uruguay. Il a aussi pronostiqué la victoire espagnole en finale, sans trembler, alors qu'il ne prédisait jusqu'alors que les matchs de la sélection allemande.


La star de cette Coupe du Monde
On attendait Cristiano Ronaldo, Rooney ou encore Messi mais il n'en est rien. La véritable star de cette Coupe du Monde, le vrai buzz, la star des médias aura bel et bien été Paul le poulpe ! Ses pronostics, retransmis en direct de la télévision allemande, ont été repris par de nombreuses chaines de télévision et sites internet. Il aurait même fait l'objet d'une offre d'achat par Franciso Nuchera, conseiller du Betis Séville, à hauteur de 40 000 euros.


Quel avenir pour Paul le poulpe ?
Va-t-il pronostiquer dans d'autres sports ou n'est-il doué que pour le football ? Peut-on imaginer un avenir pour lui dans la publicité, par exemple, en tant que mascotte d'un site de paris en ligne? Ou va-t-il « prendre sa retraite » pour s'en aller sur une victoire ?

11:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : foot, sport

03/07/2010

L'Uruguay se qualifie pour les demi-finales aux dépens du Ghana


L'Uruguay se qualifie pour les demi-finales aux dépens du Ghana

coupe-du-monde2010.jpg

Au terme d’un match intense, l’Uruguay a validé son billet pour les demi-finales en prenant le dessus sur le Ghana à l'issue de la séance de tirs au but (1-1, 4-2 tab). La Celeste rencontrera les Pays-Bas en demi-finale. Quarante ans après avoir atteint les demi-finales de la Coupe du monde, l’Uruguay renoue avec son glorieux passé. Porté par son duo d’attaquants Forlan-Suarez, la Celeste a décroché son billet en s’imposant aux tirs au but face au Ghana, au Soccer City Stadium de Johannesburg. Pour le dernier pays africain encore en lice, la défaite est d’autant plus amère que les Black Stars auront eu de nombreuses opportunités, notamment en toute fin de match. Mais, une fois encore, l’Afrique quitte la compétition dès les quarts de finale. Dès le début de match, c’est pourtant l’Uruguay qui prend le jeu à son compte. Le Ghana, plus timoré que son adversaire, s’applique à défendre et évolue essentiellement dans sa moitié de terrain. Côté sud-américain, la domination est néanmoins stérile, et les tentatives de Suarez (10e et 25e) trouvent chaque fois les gants de Kingson.

Il faut attendre trente minutes de jeu pour que le dernier représentant africain de ce mondial se réveille. Au terme d’une première demi-heure intense mais particulièrement hachée, le Ghana se procure deux occasions coup sur coup. Sur un corner venu de la droite, la tête de Vorsah frôle la lucarne de Muslera (30e) et, dans la foulée, Gyan décoche une reprise du pied droit (31e) qui passe tout près du montant droit du portier uruguayen.

Deux occasions qui ont au moins le mérite de réveiller les débats. Les Ghanéens effectuent un pressing plus offensif et les Uruguayens, tranquilles en début de match, reculent de plus en plus sur les coups de boutoir adverses.

Une pression qui ne tarde pas à payer. Dans les arrêts de jeu de la première période, au terme d’un joli mouvement, Muntari se retrouve seul à 35 mètres dans l’axe du but. L’Intériste décoche une puissante frappe du gauche. Un missile à la trajectoire flottante qui vient tromper Muslera et offre au Ghana l’avantage à la mi-temps (1-0, 45e).

Le Ghana rate le coche

À l’image de la fin de match, les prolongations sont tendues. Des deux côtés, les joueurs multiplient les coups d’éclat solitaires, mais sans pour autant parvenir à conclure. Le Ghana, visiblement porté par le public, semble plus à même de faire la différence et Gyan (114e), puis Boateng (118e) sont tout près de donner un avantage définitif à leur pays.

Et dans les arrêts de jeu, au terme d’une partie de billard dans la surface uruguayenne, Suarez stoppe le ballon de la main et est expulsé. Au bout du suspense, le Ghana se voit offrir un penalty, que Gyan se charge de tirer. Mais contre toute attente, la frappe de l’attaquant rennais vient s’écraser sur la barre transversale de Muslera (122e). Les deux équipes devront finalement se départager aux tirs au but.

Un épilogue terrible duquel la Celeste sort finalement vainqueur (4-2). Profitant des échecs de Mensah et Adiyah, Abreu s’élance et offre à la Céleste une nouvelle histoire digne de son glorieux passé, quarante ans après son dernier coup d’éclat.

Le Ghana sera passé tout près d’une performance historique, mais bute finalement sur un obstacle presque traditionnel. Jamais une équipe africaine n’a atteint le cap des demi-finales.


10:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sport, foot

Accédez d'un clic aux éléments du Panneau de configuration

ASTUCESX.pngVous en avez assez d'attendre pour afficher les éléments du Panneau de Configuration ? AVec un simple réglage, un clic suffit !
Pour afficher les modules du Panneau de configuration, vous avez pour habitude de cliquer sur le menu Démarrer puis sur Panneau de configuration. Une nouvelle fenêtre s'affiche plus ou moins rapidement vous présentant les divers éléments du menu. Et il faut encore cliquer pour choisir celui que l'on souhaite. Vous pouvez optimiser l'affichage de manière à présenter les modules sous forme de menu bien plus complet et plus rapide d'accès. Pour cela, cliquez à l'aide du bouton droit de la souris sur le bouton du menu Démarrer et choisissez Propriétés. Cliquez sur l'onglet Menu Démarrer puis sur le bouton Personnaliser. Avec Vista, cliquez sur Avancé. Dans la liste qui s'affiche, sous le thème Panneau de configuration, cochez la case Afficher en tant que menu. Cochez également la case Ouvrir les sous-menus lorsque la souris pointe sur ceux-ci. Cliquez sur OK, Appliquer et OK. Désormais, cliquez sur le bouton du menu Démarrer et déplacez simplement votre souris sur Panneau de configuration dans le volet droit. Tous les modules s'affichent sous forme de menu.

09:21 Publié dans Astuces du net | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : windows