topblog Ivoire blogs

23/10/2010

ELECTION 2010: le programme de gouvernement du PDCI-RDA

Resume du programme de gouvernement du PDCI-RDA

H-K-Bedie.jpg
Le PIB annuel de la Côte d’Ivoire est actuellement de l’ordre de 10 mille milliards de FCA. En faisant l’hypothèse conservatrice que les recettes fiscales et dons reçus représentent 20% du PIB, et que le budget est équilibré en recette et dépense, au moins 2 milles milliards de nos francs sur cinq ans, soit 10 milles milliards, seront à la disposition du futur Président pour réaliser le projet de société sur lequel il aura été élu. Les Ivoiriens sont en droit de savoir ce que chaque candidat fera de ces 10 milles milliards (excluant les capitaux étrangers) avant d’entrer dans l’urne au matin du 31 octobre 2010. Le Président Bédié a dans son discours programme de janvier 2010 évoqué dix défis majeurs qui structurent les grandes orientations stratégiques qu’il envisage pour la Côte d’Ivoire. Ces 10 défis s’articulent autour de trois piliers fondamentaux qui sous-tendent le programme de gouvernement du PDCI-RDA: la reconstruction de l’unité nationale (Pilier 1), le renouvellement du pacte social (Pilier 2) et le renforcement de la compétitivité de l’économie (Pilier 3).


Pilier 1 : La reconstruction de l’unité nationale
La Cote d’Ivoire ne retrouvera pleinement son rang dans le concert des nations que si la paix sociale est retrouvée le plus vite possible après les élections. La reconstruction de l’unité nationale demeure donc l’épine dorsale du programme de société du PDCI-RDA qui inclue des mesures pour faire face au défi de l’unité et de la sécurité nationale (défi no. 1 du discours programme) et au défi de la démocratie et de la bonne gouvernance (défi no. 2 du discours programme).


1.- le défi de l’unité et de la sécurité nationale

Un Etat se fonde sur trois éléments essentiels: un territoire, un peuple et un gouvernement exerçant la souveraineté sur le territoire entier. Maintenir l’intégrité territoriale est donc un acte essentiel à la perpétuation de l’Etat. Assurer au peuple les droits essentiels de la sécurité, de la justice et de la liberté d’action et de pensée l’est tout aussi. Nous devons relever le défi de l’unité, de la réconciliation et de la sécurité nationales en nous attachant à restaurer l’intégrité du territoire national, à rétablir l’autorité de l’Etat, à renforcer la stabilité politique par la mise en œuvre d’une démocratie apaisée en vue de reconstruire l’Etat de droit qui garantit la sécurité des personnes et des biens ainsi que les droits et les libertés.

2.- le défi de la démocratie et de la bonne gouvernance

Le PDCI-RDA propose de soumettre à référendum la révision de la Constitution, afin de consolider les institutions républicaines, en assurant un équilibre entre les différents pouvoirs. L’institution d’un Sénat déjà prévu dans la constitution révisée en 1998, aux côtés de l’Assemblée nationale, permettra au Parlement bicaméral, ainsi constitué, de jouer pleinement son rôle de contre- pouvoir. En outre, le PDCI-RDA s’engage à ériger la bonne gouvernance en norme de l’action gouvernementale par la mise en place de mécanismes de transparence utilisant les technologies de l’information, ainsi que le renforcement des mécanismes de contrôle et de contrepouvoir (checks and balance).



Pilier 2 : Le renouvellement du pacte social
Une fois l’union sacrée retrouvée, le renouvellement du pacte social doit sceller le destin de tous les Ivoiriens. Le programme de gouvernement du PDCI-RDA propose des mesures pour faire face au défi du développement social, du développement culturel, de la maitrise démographique et de la protection de l’environnement et du cadre de vie.


3.- le défi du développement social

Le progrès social implique la création de la richesse par le travail et une juste répartition des fruits de la croissance. Dans le secteur éducation-formation, il faudra tout à la fois réhabiliter l’école, l’université et le droit au savoir et à la formation en restaurant l’autorité de la famille et du maître et en revalorisant le métier d’enseignant. En outre, la relance de la politique de santé publique et la reprise des programmes de santé communautaire garantiront aux Ivoiriens le droit à la santé, la réduction du taux de mortalité infantile, le relèvement de l’espérance de vie. L’amélioration du cadre de vie des Ivoiriens par la construction tant en zone urbaine que rurale de logements sociaux et par la sauvegarde d’un environnement sain et protégé est une priorité du PDCI-RDA. Enfin, une politique de retraite dynamique par la simplification et l’accélération des procédures de liquidation des pensions sera mise en place, ainsi que des projets spécifiques pour valoriser les compétences et l’expérience des retraités.

4.- le défi du développement culturel

La communauté de destin qui unit les Ivoiriens doit consolider notre culture nationale pour en faire un ferment de cohésion par la mise en valeur harmonique et harmonieuse de toutes nos cultures ethniques et de notre histoire commune. La promotion d’une culture nationale est à la fois une exigence de modernisation, un puissant ferment de cohésion nationale et un atout économique. C’est aussi un enjeu de démocratie. Le PDCI-RDA inscrit cette ambition dans le droit fil de l’option libérale, en améliorant le climat des affaires dans l’artisanat et les activités culturelles et touristiques pour attirer des investissements domestiques et étrangers.

5.- le défi de la maîtrise démographique

Avec un taux annuel de croissance supérieur à 3% qui fait doubler la population en moins de 20 ans, celle-ci atteindra près de 40 millions d’habitants, dont la moitié aura moins de 15 ans à l’horizon 2025-2030. Le PDCI-RDA propose une solution de couplage d’une politique de maîtrise de la population par la sensibilisation des familles avec une politique de croissance économique forte et d’intégration humaine et culturelle. La promotion de pôles économiques alliée à une politique de décentralisation bien réfléchie permettra à Abidjan et aux grands centres urbains régionaux de tirer le meilleur de cette croissance démographique.

6.- le défi de la protection de l’environnement et du cadre de vie

La société ivoirienne est en passe de devenir plus urbaine que rurale. Cette évolution nous impose d’intégrer, dans notre développement, la vision environnementale et écologique afin de laisser aux générations futures des villes propres, non polluées, un environnement urbain et rural sain, un littoral bien conservé qui résiste à l’avancée de la mer, une forêt qui nous protège et protège la biodiversité, un milieu aquatique régénéré et assaini. La politique de décentralisation du PDCI-RDA aura un volet environnemental important et fera la promotion du tourisme écologique comme un des moteurs de développement régional.



Pilier 3 : Le renforcement de la compétitivité de l’économie
Pour réaliser l’objectif affiché par le candidat du PDCI-RDA de faire de la Côte d’Ivoire un nouveau pays industrialisé en l’espace d’une génération, le troisième pilier fondamental est celui qui doit recevoir la plus grande dotation budgétaire pour joindre l’acte à la parole à travers les mesures proposées dans le programme de gouvernement du PDCI-RDA pour faire face au défi de l’éducation-formation et du développement du capital humain, de la maitrise scientifique et technologique, du développement économique et de la relance de l’emploi, et l’intégration régionale et internationale.


7.- le défi de l’éducation-formation et du développement du capital humain.

Le PDCI-RDA propose une réforme de fond de la politique d’éducation-formation en vue d’en améliorer la qualité et de l’adapter aux besoins immédiats et futurs de l’économie ainsi qu’aux exigences du monde moderne. Cette politique doit être capable de donner à la fois aux individus les moyens de leur épanouissement et à la société ceux de la maîtrise de son développement. L’éducation demeure pour le PDCI-RDA, la priorité des priorités pour faire de la Côte d’Ivoire une puissance éducative au service de son progrès économique, social et humain.

8.- le défi du développement économique et de la relance de l’emploi

Cette nouvelle politique d’éducation-formation sera couplée avec une politique hardie et novatrice de création d’emplois, notamment dans le domaine agricole et des infrastructures économiques, puissants leviers pour résorber le chômage endémique et ouvrir des perspectives d’avenir à notre jeunesse. A cet égard, le PDCI-RDA entend encourager un financement plus endogène de notre développement par l’épargne intérieure en renforçant les capacités de mobilisation interne pour être en mesure de satisfaire les besoins importants nés de la crise. Cela suppose un cadre macroéconomique assaini, avec une inflation maîtrisée, un déficit fiscal et un déficit extérieur qui maintiennent la dette publique à un niveau soutenable, et des politiques structurelles et sectorielles pour résorber le chômage.

9.- le défi de la maîtrise scientifique et technologique

La promotion de la recherche scientifique et la maîtrise des nouvelles technologies permettront de renforcer la compétitivité de notre économie, d’améliorer la qualité et la quantité de nos produits tout en consolidant notre capacité à maîtriser notre environnement naturel en vue du progrès social et humain. Le PDCI-RDA va promouvoir des mécanismes de financement innovant pour favoriser la coopération entre universités, centres de recherche et entreprises pour ancrer la recherche scientifique et technologique a la compétitivité de l’économie ivoirienne.

10.- le défi de l’intégration régionale et internationale

Bâtir « l’Eléphant d’Afrique », c’est affirmer le rôle de la Côte d’Ivoire dans l’intégration sous-régionale et africaine. Il s’agira de s’appuyer sur les cercles concentriques de développement pour renforcer sa position de place financière et de pôle économique majeurs. En utilisant sa sous-région aussi bien comme un marché que comme un partenaire stratégique pour atteindre l’échelle de qualité et de quantité exigée par les marché internationaux, le PDCI-RDA s’emploiera à redonner à la Côte d’Ivoire la place qui est la sienne dans le concert des nations et à faire d’elle la locomotive du développement de la sous-région au service d’une politique dynamique de coopération sous-régionale, régionale et internationale.

Source le portail internet ivoirien abidjan.net

Commentaires

J'ai pris connaissance de votre programme de gouvernement mais il me semble superficiel.Le PDCI propose de faire une politique de reforme de l'éducation,qu'est-ce qu'il entend faire concrètement.
Merci de me répondre le plus tôt possible.Bonne journée à vous.

Écrit par : n'dri parfait kouassi | 24/10/2010

J'ai pris connaissance de votre programme de gouvernement mais il me semble superficiel.Le PDCI propose de faire une politique de reforme de l'éducation,qu'est-ce qu'il entend faire concrètement.
Merci de me répondre le plus tôt possible.Bonne journée à vous.

Écrit par : n'dri parfait kouassi | 24/10/2010

Les commentaires sont fermés.