topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

09/03/2011

Côte d`Ivoire: les violences depuis la mi-février (Chronologie)

La Côte d`Ivoire, déchirée depuis l`élection présidentielle du 28 novembre entre Laurent Gbagbo, toujours installé au pouvoir, et Alassane Ouattara, connaît une flambée de violences, en particulier dans l`ouest et à Abidjan. M. Ouattara a été déclaré vainqueur par la commission électorale et l`ONU, mais le Conseil constitutionnel a invalidé en partie ces résultats et proclamé M. Gbagbo réélu.

La vidéo qui a marqué l'actualité de la crise ivoirienne, marque aussi la Journée internationale de la femme en Côte d'Ivoire et en Afrique.


MASSACRE DES FEMMES D'ABOBO par les forces pro-GBAGBO LE 04.03.11, Sept femmes sont tuées par balles lors d`une manifestationpro-Ouattara à Abobo.


--FEVRIER 2011--
- 19: Début à Abidjan d`une nouvelle flambée de violences, notamment dans le quartier pro-Ouattara d`Abobo (nord). Au moins trois jeunes sont tués par balles lorsque les forces de l`ordre fidèles à Gbagbo dispersent des partisans de son rival qui entendaient répondre à l`appel à une "révolution" àl`égyptienne.

- 22-25: Abobo est le théâtre de violents affrontements, au lance-roquettes
notamment, entre les Forces de défense et de sécurité (FDS), loyales à Gbagbo,
et des insurgés non identifiés. Depuis janvier, les combats étaient
sporadiques à Abobo.

- 25: Yamoussoukro, capitale politique (centre), est gagnée par les
violences. Les ex-rebelles des Forces nouvelles (FN), qui tiennent le nord,
s`affrontent dans l`ouest aux forces loyales à Gbagbo.
Charles Blé Goudé, ministre et chef des "patriotes" pro-Gbagbo, appelle les
jeunes à créer des comités pour empêcher "par tous les moyens" de circuler la
force de l`ONU (Onuci), accusée de soutenir le camp Ouattara.

- 28: Deux employés de l`Onuci sont brièvement enlevés à Abidjan par des
jeunes pro-Gbagbo. Les forces de Gbagbo tirent sur des experts de l`ONU à
Yamoussoukro, selon l`Onuci.

--MARS--
- 3: Sept femmes sont tuées par balles lors d`une manifestation
pro-Ouattara à Abobo. Des témoins, le camp Ouattara et l`Onuci accusent les
FDS. Le camp Gbagbo rejette la responsabilité sur les insurgés, qualifiés de
"terroristes".
Le Conseil de sécurité de l`ONU craint une "résurgence de la guerre
civile". Les Etats-Unis dénoncent la "faillite morale" de Gbagbo.

- 4: Le panel de l`Union africaine (UA) sur la crise exige "l`arrêt
immédiat des tueries" et des manifestations pouvant "dégénérer en troubles et
en violences". Paris demande une enquête de l`ONU. Plus de 370 personnes ont
été tuées dans des violences depuis fin 2010 (ONU).
Le Haut commissariat aux réfugiés suspend des opérations dans l`ouest.

- 5: Le panel africain invite Gbagbo et Ouattara à une réunion avec les
chefs d`Etat du Conseil de paix et de sécurité de l`UA, le 10 mars à Addis
Abeba.
La Cour pénale internationale est prête à "agir vite" contre les auteurs de
crimes contre la population civile (procureur adjointe).

- 6: Les FN prennent la ville de Toulépleu (ouest) aux forces de Gbagbo
après de violents combats (élus locaux et FN).

- 7: Huit quotidiens pro-Ouattara font leur retour dans les kiosques après
avoir cessé leur parution le 1er mars au nom de "menaces" du camp Gbagbo.

Les commentaires sont fermés.