topblog Ivoire blogs

29/12/2011

Encore des petits délestages dans certains quartiers d’Abidjan

dsc03590.jpg
Lumière d'une torche chine-toch pendant le délestage dans sous quartier d'Abobo

Comme dans la plus pare des grandes villes en Afrique le délestage est devenu un phénomène qui entraine le ralentissement de l’économie. Dans la ville Abidjan après une grande crise de délestage en début 2010 aujourd’hui nous assistons par moment dans certaine quartier d’Abidjan à des petits délestages. Mais a côté de ce délestage il y a aussi les baisses de tension qui sont très fréquent, autrement dit l’électricité distribué n’est pas totalement stable.


Un exemple dans la commune d’Adjamé au secteur nord du black market que nous connaissons tous il y a là-bas par moment un véritable délestage en plaine journée qui ne dit pas son non ces deux dernier mois de l’année 2011. Alors que c’est dans cet endroit que nous allons généralement pour réparer nos appareils notamment les téléphones mobiles les Smartphones et autre, d’autre pour tropicaliser leur appareil ou encore les décoder. Mais sans oublier tous ces gens qui vendent les appareils électroniques qu’il faut tester avant toute commercialisation. Il y a un gérant de Cyber qui se plaignait en disant avec ça comment je vais payer ma facture d’internet. Toutes ces activités ont connus des perturbations en cette fin année du faite du délestage dans ce secteur du black market. Dans la commune d’Abobo le même constat est fait dans certaine sous quartier. Dans le sous quartier Dokui extension derrière le groupe scolaire Nanti là-bas aussi le délestage se signale entre 19 heures et 23 heures avec une fréquence de 2 à 3 coupures. Sans oublier la baisse de tension qui reste permanent toute la nuit.
Et pour tant quand regarde la télévision nationale on dit la Côte d’Ivoire est autosuffisant en électricité, oui on nous informe aussi que notre pays est un pays exportateur d’énergie électrique aux autre pays voisin. Oui ! Mais comment se fait-il que les populations ivoirienne non seulement payent cher l’électricité et par endroit elles n’en profitent pas comme il se doit du faite des petits délestages et les baisses de tension. Nous pensons que d’abord cela n’est pas une fierté pour la CIE Compagnie Ivoirien de l’Electricité aussi pour les populations ivoirienne.

Les commentaires sont fermés.