topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

07/04/2012

Comment expliquez-vous l’attitude de la France qui reste passive face à la progression des rebelles ?

Silver-199x300.jpg
Le journaliste ivoirien André Silver Konan fait partie des intellectuels africains qui ont fermement condamné le coup d’État du CNRDRE et dénoncent la rébellion touarègue. Il analyse la situation au Mali, en sa qualité de spécialiste de ce pays. Il nous explique ici l'attitude de la France qui est resté passif face à la progression des rebelles, alors qu'on a vu la France intervenir en Côte d'Ivoire au Tchad... pour stopper la progression des rebelles.

Comment expliquez-vous l’attitude de la France qui reste passive face à la progression des rebelles ?

Qu’auriez-vous aimé que la France (un bien vain mot, en réalité) fasse ? Que Nicolas Sarkozy qui a déjà des problèmes pour se faire réélire décide unilatéralement d’aller mater la rébellion touarègue ou que François Hollande qui n’est pas encore élu se déclare favorable à une intervention militaire ? N’est-ce pas encore vous qui dénonceriez l’interventionnisme du colon qui se fait gendarme de l’Afriq
ue ?


En tant qu’Africains, nous devons arrêter de nous infantiliser. Nous sommes prompts à accuser la France qui quoiqu’elle fasse (qu’elle condamne ou non, qu’elle intervienne ou non, qu’elle observe la neutralité ou non) est insultée par ceux qui cherchent à nier leurs propres responsabilités. Au départ, j’ai entendu des plaisantins déclarer que c’était un coup d’Etat de la France. Quand la Cedeao qu’ils accusent d’ailleurs à raison d’être à la solde de la France s’est lancée en guerre contre les putschistes, ils ont dit qu’en fait, la France était derrière la rébellion, parce que des porte-paroles de la rébellion sont en France. Ils oublient aussi que la France est un pays de liberté et que la Mauritanie aussi qui combat Aqmi, allié des rebelles, accueille aussi des porte-paroles de la rébellion. Quand la France a décidé de saisir le conseil de sécurité et qu’on leur a déclaré que les combattants islamistes alliés des rebelles détenaient des otages français, ces mêmes intellectuels douteux ont commencé à dire que la France est entrée en guerre. Des fois, je ris de l’inconstance de ces gens là. Bref. Nous les africains, on doit vraiment savoir ce qu’on veut. La France a six ressortissants retenus en otage dans le désert malien par des combattants d’Aqmi, alliés (et peut-être futurs adversaires) des rebelles. Même si elle avait la possibilité de se jeter directement dans la guerre, elle serait prudente pour ne pas mettre en danger la vie de ses ressortissants. C’est ce que ferait tout gouvernement responsable. Pour le reste, je reconnais que la crise actuelle résulte d’une mauvaise gestion de la crise libyenne par l’Otan, mais aussi par les pays africains dont les voisins de la Lybie comme le Mali.
Réalisée par Mahamadou Traoré
Source: La Tribune – Lebanco.net

16:08 Publié dans Afrique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mali, rebelles, touareg, france

Les commentaires sont fermés.