topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

12/02/2011

Crise Ivoirienne : la frégate sud-africaine qui fâche

Pour quoi le navire: pour la petite histoire Le navire sud-africain Outeniqua, en 1997, au large de Pointe-Noire, où avait eu lieu la rencontre historique Mobutu-Kabila du 4 mai 1997, sous médiation de Nelson Mandela.

frg.jpg
Le Ghanéen James Victor Gbeho, président de la Commission (pouvoir exécutif) de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) a critiqué mardi la présence d'une frégate sud-africaine au large d'Abidjan. "Cela ne peut que compliquer les choses", a-t-il dénoncé. "La solidarité qui s'est faite jour au sein de la communauté internationale est en train de s'effriter rapidement parce que certains pays prennent parti et ne sont pas d'accord avec la décision qui a déjà été prise (de défendre la victoire électorale d'Alassane Ouattara, ndlr)", a martelé James Victor Gbeho.

Lire la suite

10/02/2011

Pour quoi le Cameroune n'est pas un example de démocatie pour la Côte d'Ivoire

archil.jpgDeux des intellectuels africains les plus en vue, Achille Mbembe et Célestin Monga, et d'autre intellectuels Africains Panafricanistes néocolonialistes comme Beyala, Monemembo etc… ne donnent pas des examples de Démocratie dans leurs pays alors qu'ils prennent position pour défendre la démocratie en Côte d'Ivoire. Voyons dans ce article ci-dessous de Jeune Afrique si nous devons suivre ces Intellectuels Africains surtout les Camerounais. Et pour cela pensons règler le problème ivoirien entre ivoirien

Au Cameroun, les détournements de fonds publics atteignent au moins 2,8 milliards d'euros

Environ 2,8 milliards d'euros de recettes publiques ont été détournées entre 1998 et 2004 au Cameroun, selon un document de la Stratégie nationale de lutte contre la corruption (SNLCC) élaboré par la Commission nationale anti-corruption (public).

Environ 2,8 milliards d'euros de recettes publiques ont été détournées entre 1998 et 2004 au Cameroun, selon un document de la Stratégie nationale de lutte contre la corruption (Snlcc) élaboré par la Commission nationale anti-corruption (public), obtenu jeudi par l'AFP.

Lire la suite

07/02/2011

La bataille des finances fait rage entre le camp Gbagbo et Ouattara

lg-m.jpg
La stratégie d'étouffement financier entamée par Alassane Ouattara commence à porter ses fruits. Des fruits bien amers pour le président sortant Laurent Gbagbo, qui risque de ne plus pouvoir payer fonctionnaires et militaires à très brève échéance.

À Abidjan, la question est sur toutes les lèvres : combien de temps Laurent Gbagbo pourra-t-il tenir ? La décision, fin janvier, de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) d'interdire l'accès des agences ivoiriennes de la Banque centrale des États d'Afrique de l'Ouest (BCEAO) au président sortant lui a en effet porté un coups très rude.

Le gouvernement Gbagbo a alors répliqué en réquisitionnant les agences et leur personnel, une attitude aussitôt qualifiée de "braquage" par le camp d'Alassane Ouattara. À la suite de quoi la BCEAO a coupé son système électronique de "compensation interbancaire", qui permet aux banques de la place de travailler ensemble, ce qui a eu pour effet immédiat de désorganiser profondément le système bancaire ivoirien.

Lire la suite

05/02/2011

Panel des chefs d’états de l’union Africaine - Attention danger à l’horizon !

Article publier dans le quotidien ivoirien LE TEMPS médiat proche du camps Gbagbo le 03-02-11

panel.jpg

Depuis l’annonce de la constitution du panel des chefs d’Etat pour la résolution de la crise ivoirienne, la presse proche du Président Gbagbo crie victoire au lieu d’essayer de mieux comprendre les tenants et aboutissants de cette possible déception à venir.

Encore une fois l’émotion reste nègre,…

Un rien suffit pour faire s’égosiller de joie les partisans du Président Gbagbo. A l’analyse, nous n’avons rien obtenu de concret. Oui le Président Jacob Zuma et ses pairs de la Sadc ont clairement montré qu’ils étaient des dignes représentants de cette Afrique qui refusent de se laisser infantiliser par l’Occident. L’euphorie ne nous a pas permis d’analyser et de mieux comprendre la grosse farce en préparation. Aucun pays francophone n’a encore apporté publiquement son soutien au Président Gbagbo. De plus, même si Idriss Deby a préconisé la manière pacifique il n’en reste pas moins qu’il reconnaît comme tous les chefs d’Etat d’Afrique francophone que c’est le candidat rebelle qui l’a emporté.

Lire la suite

04/02/2011

la Banque centrale à Dakar désactive les codes des voûtes dans les branches de Côte d'Ivoire

C'est une grande nouvelle. Les répercutions pourraient être très importantes.
banq.jpg
En réponse à votre courrier relatif à la fermeture de la Direction Nationale de la (DN) BCEAO, je suis heureux de vous informer que la DN BCEAO à Abidjan a fermé ce matin. La raison est que Gbagbo a pris la décision hier de contrôler la BCEAO Agence nationale et toutes les autres branches de l'intérieur (Décret de réquisition portant sur l'Agence Nationale de la BCEAO et des agences régionales). En réponse, Dakar BCEAO a décidé de fermer les branches RCI de la BCEAO. Les systèmes d'information et l'informatisation ont été désactivés à partir du QG de Dakar.

Lire la suite

03/02/2011

Crise Ivoirienne sur RFI lettre ouverte à Calixte Beyala

calix.jpgComme de nombreux auditeurs de la chaîne internationale RFI, j'ai écouté avec intérêt le débat des intellectuels par l'animateur de l'émission pour non seulement éclairer la lanterne des auditeurs par rapport à la situation ivoirienne, mais surtout recueillir leurs propositions de solutions de sortie à cette crise.

Je suis tout simplement une lettrée et ne me prétends pas intellectuelle. Je me réjouissais tellement de cette perspective d'éclairage que j'ai volontairement sursis à d'autres engagements pour ne rien rater de cette lucarne qui nous était offerte. Je dois avouer ma déception face à cette débauche de mauvaise foi et d'argumentations légères dont tu as fait montre, toi la seule voix de femme de l'émission. Et cette déception est à la hauteur de mon enthousiasme du départ de te savoir sur le plateau ce jour-là !

Nous avons été servis, rien que par des vociférations nulles, inutiles, dignes des « sorbonnards » d'Abidjan !

Comme je comprends et salue la mise au point du présentateur de l'émission lorsque toi, l'égérie parisienne de Gbagbo, à cours d'arguments convaincants, tu n'as eu que la ressource de décrier la composition du plateau et la gestion de l'émission !

Calixte, pourquoi tant de contrevérités criardes sur la tenue de l'élection présidentielle du 28 Novembre 2010 dans notre pays, la Côte d'Ivoire ? Calixte, crois-tu qu'en criant plus fort, avec un débit si rapide de paroles, tu rallieras tout le monde à ta cause ? En t'écoutant, 3 choses, me sont revenues :
1- Tu n'étais pas dans ton état normal ! Etais-tu sous l'effet d'une substance quelconque ?

Lire la suite