topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

09/12/2010

Gbagbo et Ouattara organisent chacun leur administration

montage.jpgEn Côte d'Ivoire, au lendemain de sa formation, le gouvernement de Laurent Gbagbo et son Premier ministre Gilbert-Marie Aké N’gbo s’est installé mercredi 8 décembre 2010. Et les cérémonies de remerciements ont commencé au palais présidentiel d’Abidjan. En face, dans le camp Ouattara, on veut au plus vite se donner des moyens d'action : «d'ici la fin de la semaine», Guillaume Soro, Premier ministre d'Alassane Ouattara, espère commencer à prendre le contrôle des régies financières, Trésor, douanes ou impôts.

06/11/2010

Présidentielle 2010 : un second tour à suspense

Présidentielle ivoirienne: un second tour est nécessaire

gbagbo-ouattara.jpg

Le second tour qui se profile en Côte d’Ivoire opposera donc, en principe, Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara. Avec une inconnue: le comportement des électeurs du troisième homme du scrutin, Henri Konan Bédié. L’ancien président a obtenu lors du premier tour, dimanche 31 octobre 2010, près de 25% des suffrages. Laurent Gbagbo a pour sa part recueilli près de 38% des votes contre 32% pour Alassane Ouattara.

05/11/2010

Présidentielle 2010 : Les résultats provisoires du premier

civ-jauges-resultats.jpg


Les résultats provisoires du premier tour livrés par la Commission électorale indépendante, le second tour entre Laurent Gbagbo, 65 ans, et Alassane Ouattara, 68 ans, s’annonce très ouvert.
Mais une hypothèque non négligeable doit d’abord être levée : celle des contestations. Car si Henri Konan Bédié est éliminé, son parti, le PDCI, dénonce « une volonté manifeste de tripatouillage des résultats » et exige « le recomptage des bulletins de vote ». Idem pour Albert Toikeusse Mabri, arrivé quatrième - certes très loin derrière HKB - mais qui, lui aussi, conteste les résultats annoncés par la CEI.

10:48 Publié dans Côte d'Ivoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fpi, lmp, rdr, rhdp, cei, pdci-rda

30/10/2010

Les candidats ont tenu leur dernier meeting

Le vendredi 29 octobre 2010 a constitué pour les quatorze candidats à l'élection présidentielle ivoirienne le dernier jour de la campagne électorale.

CI.jpg
Avec un grand meeting à Abidjan:
Laurent Gbagbo et Alassane
Ouattara, tandis qu'Henri Konan
Bédié avait choisi Grand Lahou sur la côte.
On redoutait une certaine pagaille dans les rues d'Abidjan mais la journée s'est déroulée sans accrochage notable.

23/10/2010

ELECTION 2010: le programme de gouvernement du FPI ou LMP

Mon engagement au service des Ivoiriens
pic_gbagbo.jpg
Ma mission : assurer l'égalité des chances
1. Une école qui donne sa chance a chacun
2. Réformer le systeme éducatif
3. Développer les infrastructures et les équipements scolaires
4. Améliorer le taux d'encadrement
5. S'attaquer aux obstacles socioculturels a la scolarisation
6. Réduire les couts de formation a la charge des parents d'éleves
7. Assainir l'environnement de l'école
8. Investir dans l'enseignement supérieur et la recherche scientifique
9. Un meilleur acces aux soins de santé pour tous
10. Assurer la disponibilité des soins de santé
11. Améliorer l'acces aux soins de santé
12. Poursuivre et achever la mise en oeuvre de l'AMU
13. Accroître le dispositif de lutte contre le VIH/SIDA
14. Un cadre de vie décent
15. Développer l'offre de logements et assainir l'environnement urbain
16. Améliorer l'acces a l'eau potable

Lire la suite

19/10/2010

Gbagbo : « Il faut créer les conditions de travail des jeunes »

Gbagbo depuis Bouaflé : « Il faut créer les conditions de travail des jeunes »
GBA.jpg
« Maintenant que nous avons conquis la paix, il faut aller vers le développement. Il faut reprendre notre marche vers le progrès, vers la libération totale qui n’adviendra que quand chacun des jeunes aura un travail. La lutte pour l’emploi sera le premier chapitre de combat de ce nouveau mandat que vous allez m’accorder ».Propos du candidat de la majorité présidentielle,Laurent Gbagbo, lors de son 4ème meeting tenu, le dimanche 17 octobre, au stade municipal de Bouaflé, après l’ouverture de sa campagne le 15 octobre dernier à Man. Laurent Gbagbo veut ainsi tout mettre en œuvre pour que les jeunes Ivoiriens trouvent du travail. Plus de 70 % de la population ivoirienne a moins de 30 ans.



« Beaucoup de jeunes sont au chômage. Parce que beaucoup n’ont pas pu achever les études et ceux qui font des études, n’ont pas pu trouver du travail », a-t-il fait remarquer. Le candidat de la Majorité s’est élevé contre certains adversaires politiques dans la course au pouvoir, qui proposent d’amener de l’argent de l’extérieur pour développer la Côte d’Ivoire. « L’argent va où il y a le travail. Celui qui amène de l’argent, a un intérêt à gagner dans le travail. Nous allons créer les conditions de l’emploi », a proposé Laurent Gbagbo.Le chef de l’Etat sortant veut ainsi créer une banque pour l’emploi qui va prêter aux jeunes qui veulent créer leur propre emploi. Une banque qui doit aussi prêter aux femmes pour développer une activité lucrative. Qui n’oublie pas de prêter de l’argent aux retraités pour que la retraite en Côte d’Ivoire ne soit plus un cauchemar. Pour l’effectivité des conditions de travail des jeunes, Laurent Gbagbo a promis installer dans chaque département producteur de cacao, une usine de transformation de ce produit.



Par ailleurs, il s’est appesanti sur la scolarisation des jeunes filles. Ces dernières doivent aller à l’école. Il entend prendre une loi pour rendre l’école gratuite et obligatoire. Mais également mettre en pratique l’assurance maladie universelle(AMU).



Pour réaliser ces projets, Laurent Gbagbo a demandé les suffrages des populations pour le 31 octobre. « Je vous demande simplement vos suffrages pour que ce qu’on n’a pas pu faire à cause de la guerre, on puisse le faire », s’est-il adressé aux populations de la Marahoué. Qui quelques instants plus tôt, lui promettaient, par la voix de Thierry Bouikalo Bi, leur porte-parole la victoire. « pour l’échéance du 31 octobre, les populations de la Marahoué vont vous élire ». Pour montrer qu’elles ne sont pas en train de jouer, ces populations ont offert au président Laurent Gbagbo la somme de 10 millions de Fcfa pour l’aider à faire sa campagne.

SOURCE : facebook http://www.facebook.com/note.php?note_id=483502392036 de www.gbagbo.ci | lundi 18 octobre 2010 /

12:28 Publié dans Côte d'Ivoire | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : gbagbo, fpi, lmp