topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

27/05/2010

La journée de l’Afrique

La journée de l’Afrique commémorée par une exposition de sculptures au Caudan

jaf.jpg

La libération, le développement et le progrès économique sont les combats symbolisant la journée de l’Afrique, célébrée le 25 mai.

A cette occasion, une exposition de diverses sculptures représentant le continent africain, à travers sa culture, son histoire et ses racines, a eu lieu, ce mardi, au Caudan Waterfront.

Avec la collaboration du ministère des Arts et de la Culture, et du Centre culturel Nelson Mandela pour la culture africaine, cette exposition rappel à tous les Mauriciens l’origine de leurs racines et les liens qui les rapprochent du continent africain.

Freddy Dyalah, responsable par intérim du Centre culturel Nelson Mandela pour la culture africaine, explique que « c’est malheureux qu’aujourd’hui, les Mauriciens se tournent vers l’Europe où l’Est du globe pour rechercher leurs origines, alors que leurs vraies racines se trouvent sur la terre africaine ».

Cette journée célèbre l''anniversaire de la signature des accords de l'OUA (Organisation de l'Unité Africaine), en 25 mai 1963. A l'origine de plusieurs peuples, de langues, de religions et de traditions, l’Afrique est considérée comme étant le berceau de l’humanité.

A travers cette journée, l’école de Sculpture de Bambous a voulu présenté les œuvres de ses élèves en herbe, tous âgés entre 7 et 21 ans. Lewis Dick, enseignant de cet établissement, révèle que plus de 10 000 jeunes exercent leurs talents à travers la sculpture.

« Les œuvres que nous exposons, aujourd’hui, pendant cette journée spéciale, sont faites des mains des élèves de l’école de Sculpture de Bambous. Certains de ces enfants ont vécu un passé très difficile, et à travers la sculpture, ils refont surface, grâce à une autre vie, qui leur permet d’avancer », déclare Lewis Dick.

Parmi les sculptures qui attirent le public présent, une œuvre en bois, qui a été faite il y a 5 ans de cela, intitulée « Pa laiss to lichien manz dimounn », représentant deux chiens s’attaquant à deux enfants.

« Cette sculpture », explique M. Dick, « a été faite par plusieurs élèves de l’établissement. Nos œuvres représentent aussi les différents événements, qui marquent l’actualité, et nous avons voulu réexposer cette sculpture ».