topblog Ivoire blogs

21/04/2012

La direction du RDR à Paris appelle les Français d’origine ivoirienne à voter Sarkozy ingérence ou pas?

DSC00211.JPG


- Comme nous le savons tous cette semaine était la dernière ligne droit vers le premier tour de l’élection présidentielle en France. Les deux principaux candidats notamment Nicolas Sarkozy président sortant et candidat de droite pour le compte de l’UMP et de François Hollande candidats de gauche pour le compte du PS. Ces deux candidat étaient en meeting à Paris ce dimanche 15 avril c’est-a-dire à une semaine du scrutin du premier tour.

Lire la suite

22/12/2011

Côte d’Ivoire : élection législative 2011 le découpage électoral a-t-il favorisé le RDR

DSC03354.JPGAu lendemain de la proclamation des résultats du législative 2011 par la CEI, l’un des candidats malheureux de ces législatives à la personne de Mamadou Coulibaly président de Lider. Il nous disait sur les ondes de RFI que le nouveau découpage électoral ivoirien effectué juste avant l’élection législative de 2011 a été fait par le pouvoir en place pour favoriser le RDR du président Ouattara.

Lire la suite

08:25 Publié dans Côte d'Ivoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cei, rdr

06/11/2010

Présidentielle 2010 : un second tour à suspense

Présidentielle ivoirienne: un second tour est nécessaire

gbagbo-ouattara.jpg

Le second tour qui se profile en Côte d’Ivoire opposera donc, en principe, Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara. Avec une inconnue: le comportement des électeurs du troisième homme du scrutin, Henri Konan Bédié. L’ancien président a obtenu lors du premier tour, dimanche 31 octobre 2010, près de 25% des suffrages. Laurent Gbagbo a pour sa part recueilli près de 38% des votes contre 32% pour Alassane Ouattara.

05/11/2010

Présidentielle 2010 : Les résultats provisoires du premier

civ-jauges-resultats.jpg


Les résultats provisoires du premier tour livrés par la Commission électorale indépendante, le second tour entre Laurent Gbagbo, 65 ans, et Alassane Ouattara, 68 ans, s’annonce très ouvert.
Mais une hypothèque non négligeable doit d’abord être levée : celle des contestations. Car si Henri Konan Bédié est éliminé, son parti, le PDCI, dénonce « une volonté manifeste de tripatouillage des résultats » et exige « le recomptage des bulletins de vote ». Idem pour Albert Toikeusse Mabri, arrivé quatrième - certes très loin derrière HKB - mais qui, lui aussi, conteste les résultats annoncés par la CEI.

10:48 Publié dans Côte d'Ivoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fpi, lmp, rdr, rhdp, cei, pdci-rda

30/10/2010

Les candidats ont tenu leur dernier meeting

Le vendredi 29 octobre 2010 a constitué pour les quatorze candidats à l'élection présidentielle ivoirienne le dernier jour de la campagne électorale.

CI.jpg
Avec un grand meeting à Abidjan:
Laurent Gbagbo et Alassane
Ouattara, tandis qu'Henri Konan
Bédié avait choisi Grand Lahou sur la côte.
On redoutait une certaine pagaille dans les rues d'Abidjan mais la journée s'est déroulée sans accrochage notable.

23/10/2010

ELECTION 2010: le programme de gouvernement du RDR

Programme de gouvernement du RDR

alassane-ouattara.jpg
I – RASSEMBLONS LA NATION

Nos origines ethniques et nos appartenances religieuses variées ont été utilisées ces dernières années pour nous diviser. Nous devrons tous être attentifs à ne plus jamais réveiller ces rivalités malsaines mais au contraire à mettre en valeur nos extraordinaires complémentarités.

Les nominations aux postes gouvernementaux et aux postes à responsabilité dans la fonction publique seront opérées sur la base de critères de mérite, en veillant toutefois à un certain équilibre géographique. Toutes les compétences, de l'ensemble des partis politiques et de la société civile, seront les bienvenues, pour autant que l'intégrité et la loyauté de ceux qui proposeront de se mobiliser n'aient jamais été prises en défaut. La politique divise à certains moment, inévitablement, mais les réalités du pays, de son économie, de sa société sont les mêmes pour tous, les défis à relever dans la compétition mondiale également. La gestion du pays peut et doit en conséquence rassembler. Nous construirons notre gouvernement dans cet esprit.

Nous y inviterons des jeunes. Ils n'ont pas vécu de près certaines vieilles querelles qui ont encore tendance à nous opposer. Ils sont lucides quant à la situation présente et ses risques, ils sont confiants dans les atouts du pays et pleins d'énergie. Leur avenir et celui de leurs jeunes enfants sont leur souci quotidien. Au gouvernement, ils n'en seront que plus responsables.

Lire la suite